.


 
 . .
 | 
 

 La Boite Merveilles

         
AMINE88




: 85
: 23
::
: 07/11/2008

: La Boite Merveilles   2008-12-07, 17:20

Biographie d'Ahmed Sefrioui

N de parents berbres,
Ahmed Sefrioui a toujours t passionn par la littrature de son pays et les crits franais. Mme si l'on sait peu de choses sur sa vie, ses romans parlent d'eux-mmes et retracent le parcours de cet original et ambitieux Marocain qui a t capable de crer un mouvement littraire. Il dbute d'abord en tant que journaliste pour le quotidien nationaliste 'Action du peuple' mais, trs vite, il choisit des voies plus proches de la culture comme, par exemple, conservateur au muse d'Addoha ou fonctionnaire dans diffrentes structures ministrielles. Malgr tout, son parcours professionnel est bien moins important que son parcours littraire. En 1949, il publie son premier roman, 'Le Chapelet d'ambre', o il voque sa ville natale, Fs. Cette premire entre dans le monde des livres lui apporte le Grand Prix littraire du Maroc. C'est la premire fois dans l'histoire qu'un natif marocain l'obtient. En 1954, il publie chez Seuil 'La Bote merveilles', considr aujourd'hui comme un roman ethnographique mais surtout comme le premier roman de la littrature marocaine d'expression franaise. Il cre ainsi un nouveau mouvement et introduit le monde littraire oriental dans la culture occidentale. En 1973, il expatrie sa publication et fait diter en Algrie son roman 'La Maison de servitude', un norme succs. Ahmed Sefrioui a t, jusqu' sa mort, un grand crivain, la plume originale et novatrice capable de crer un vritable melting-pot culturel.
L'autobiographie :
L'autobiographie est le rcit rtrospectif (=qui concerne ce qui est pass) en prose de sa propre existence, sous ses aspects les plus intimes (=propres). Dans l'autobiographie, la relation entre l'auteur et son public s'tablit dans le respect d'une triple rgle :
auteur, narrateur et personnage sont associs ;
l'auteur s'engage dire la vrit ;
le lecteur est constitu en juge du rcit (l'auteur se justifie de ses fautes passes).
L'auteur /narrateur/ personnage principal marque une synthse de son exprience. Il embrasse l'ensemble de sa vie individuelle, recompose l'histoire de sa personnalit. Le narrateur considre rtrospectivement son exprience passe, sur laquelle il jette un regard neutre, mu ou ironique selon le cas
Etudier les caractristiques du roman autobiographique
Ahmed SEFRIOUI, la boite Merveilles, 1954

Les personnages principaux de l'uvre :
Je :
C'est l'auteur-narrateur-personnage. Il est le fils de lalla Zoubida et de Sidi Abdeslem. Il s'appelle Sidi Mohamed.g de six ans, il se sent seul bien qu'il aille au M'sid. Il a un penchant pour le rve. C'est un fassi d'origine montagnarde qui aime beaucoup sa boite Merveilles, contenant des objets mls. Il souffre de frquentes diarrhes

La boite merveille :
Le vritable ami du narrateur. Elle contenait des boules de verre, des anneaux de cuivre, un minuscule cadenas sans clef, des clous tte dore, des encriers vides, des boutons dcors, des boutons sans dcor, un cabochon (=bouchon en verre ou en cristal de forme arrondie) de verre facettes offert par Rahma et une chanette de cuivre ronge de vert-de-gris offerte par Lalla Zoubida et vole par le chat de Zineb
Lalla Zoubida :
la mre du narrateur. Une femme qui prtend tre la descendante du prophte et s'en vante (s'en flatte). Elle croit aux superstitions. Ses yeux refltent une me d'enfant ; elle a un teint d'ivoire, une bouche gnreuse et un nez court. Elle n'est pas coquette. Age de vingt-deux ans, elle se comporte comme une femme vieille.
Sidi Abdeslem :
le pre du narrateur, homme d'origine montagnarde. Il s'installe Fs avec sa famille aprs avoir quitt son village natal situ une cinquante de kilomtre de la ville. Il exerce le mtier de tisserand (=fabriquant des tissus) Grce ce mtier, il vit l'aise. Homme fort et de haute taille. Un homme barbu que le fils trouve beau. Il a la quarantaine.
La chouaffa :
Voyante, c'est la principale locataire de Dar Chouaffa et on l'appelle tante kanza.
Dris El Aouad :
C'est un fabriquant de charrues. Il est poux de Rahma. Il a une fille ge de sept ans qui s'appelle Zineb.
Fatma Bziouya :
Elle partage avec la famille du narrateur le deuxime tage, son mari Allal est jardinier.
Abdelleh :
Il est picier. Le narrateur lui attribue toutes les histoires merveilleuses qu'il a eu l'occasion d'entendre.
Le fqih du Msid :
Matre de l'cole coranique. Il somnole pendant que les coliers rcitent les versets du Coran. Il distribue des coups de baguette au hasard.
Un grand maigre barbe noire, dont les yeux lanaient des flammes de colre et qui habitait rue Jiaf.
Lalla Aicha :
Une ancienne voisine de lalla Zoubida, c'est une Chrifa qui a su rester digne malgr les dception du sort et dont la connaissance flattait l'orgueil de lalla Zoubida.
Driss le teigneux :
Fidle serviteur de Sidi Abdessalem, il garnissait (= remplissait) les canettes et faisait les commissions.
Rsum gnral de l'uvre :
L'auteur-narrateur personnage raconte son enfance alors qu'il avait six ans. Par un va et vient entre le point de vue de l'auteur-narrateur adulte et de l'auteur-narrateur enfant , le lecteur entre dans le monde solitaire du narrateur qui malgr quelques timides amitis ne semble compter comme vritable ami que la boite merveilles. En faisant le bilan de son enfance, l'auteur raconte ses journes au Msid auprs du fqih et de ses condisciples (=collgues), la maison de Dar Chouafa et les habitudes de ses habitants ainsi que le souvenir de fiert de sa mre concernant ses origines et son habitude passer du rire aux larmes en plus de son art de conter les vnements d'une faon qui passionnait son auditoire. De part son genre, le rcit reste un vritable tmoignage du vcu de ses personnages par la frquence des noms de quartier qui constituent une vritable cartographie gographique. La figure calme du pre est mise rude preuve dans le march des bijoux quand il vient aux mains avec le courtier avant d'acheter les bracelets or et argent sa femme.
Cet incident prcde l'annonce de la perte du capital dans le souk des haks ce qui fait basculer le niveau de vie de la famille dans la pauvret. Aprs avoir assur le quotidien de sa famille, le pre part aux environs de Fs pour travailler comme moissonneur. Aprs un mois d'absence, il rentre chez lui pour apprendre le divorce de Moulay Larbi avec sa seconde pouse, la fille du coiffeur, ce qui lui permet d'exprimer son soulagement quant ce dnouement.
Schma narratif :
Etat initial :
L'auteur-narrateur personnage vit avec ses parents. Rien ne perturbe sa vie heureuse. Cette phase occupe une place importante dans le rcit (Ch. I jusqu'au Ch. VIII). L'ampleur de cette tape traduit la flicit dans laquelle baigne le petit enfant. D'ailleurs, il est plong dans un monde merveilleux.
Elment perturbateur :
Ce qui trouble cette flicit c'est la ruine du pre qui a perdu son capital : l'argent qu'il portait sur lui est tomb quelque part dans un souk.
Pripties :
Le voyage du pre la campagne, o il exerce un travail pnible afin de pouvoir amasser de l'argent ncessaire pour se rtablir dans son atelier. (Ch. VIII, IX, X, XI). Le cong accord au petit qui ne va pas l'cole coranique cause de sa faiblesse. La tristesse de la mre qui se rend aux mausoles et consulte les voyants.
Dnouement :
Le retour du pre.
Situation initiale :
Le retour de l'quilibre : le bonheur. La rouverture par le petit de sa boite Merveilles.
    
 

La Boite Merveilles

          
1 1

:
.  ::  ::  :: -